Suc de Jorance

  Moyen  D+ : 550 m13,300 km
Départ : Derrière la mairie du PertuisTélécharger le gpxNous signaler un problème

Tantôt à découvert, tantôt sous l’ombrage des sapins, chemins et sentiers offrent de vastes panoramas au pays des sucs. Successivement l’Yssingelais, Glavenas et sa chapelle, le bassin de l’Emblavez se dessinent à l’horizon. Plusieurs hameaux sont traversés : Sardat, la Chomette, Villevieille, Lherm. Un pierrier, difficile d’accès et glissant par temps humide ou hivernal, permet d’atteindre une croix en bois, perchée à 1150m d’altitude sur le flanc nord-est de Jorance (un itinéraire d’évitement est prévu). Le « sentier des chèvres » longe la Via Ferrata, puis plus tard une belle calade permet d’atteindre le « Platou de la danse » au sommet du Loségal.

Télécharger

 

Partagez !

À propos de “Suc de Jorance

  1. COMTE

    Joli parcours avec tous types de terrains, profitez du panorama une fois au sommet, vous l’aurez bien mérité ! Yoann C.

  2. XavD

    Magnifique !
    Amis Trailers, si vous avez chaud, ne cherchez plus ! Le parcours du Suc de Jorance est fait pour vous. A mi-chemin entre Le Puy-en-Velay et Saint-Étienne, venez prendre un bol d’air frais, à plus de 1000 mètres d’altitude. Ce parcours accessible pour tous permettra aux débutants de ressentir les sensations de la course nature. La traversée du pierrier de Jorance vous donnera après coup l’impression d’avoir gravi un sommet. Pour les coureurs avertis, c’est le moment de tester votre vitesse!
    Et si, messieurs, vous n’arrivez pas à suivre madame dans l’ascension du pierrier, 0 complexe ! Tournez à gauche sur l’itinéraire bis et prenez de l’avance à la « buvette » du Col du Pertuis en commandant les rafraîchissements.
    Avant de débuter votre circuit, n’oubliez pas de passer à la boulangerie du Pertuis. Tout y est, pain, eau, charcuterie, fromage et les incontournables tuiles au chocolat (spéciale dédicace !), en somme le réconfort après avoir gravi un suc !

  3. Webmestre Post author

    Ouaouh ! XavD, vous devriez travailler pour notre promo ! Merci de votre commentaire !

  4. vivi

    Circuit bien ombragé, typé trail avec monotrace, descente technique, pierrier…
    Beau parcours tracé par nos amis du Pertuis.
    Déjà quelque référence pour s’étalonner sur Strava !

  5. AUBERT Daniel

    Très beau parcours, varié. Qualité du balisage un peu en retrait par rapport aux autres parcours (en particulier du côté de Villevieille et de l’Herm).

  6. Emeric Boyer

    FORMIDABLE!
    Ce matin le mardi 11 octobre 2016!
    Départ vers 11h00, 2°C de la place du Pertuis, on se caillait un peu les meules. 😉 et on s’est vite réchauffé.
    Nous partons donc sur le circuit 3 (Suc de Jorance) pour 13km300 et 550 m de dénivelé+. Niveau de difficulté: bleu moyen.
    Les 4 premiers kms se font en plaine, chemins, bordures de prés…
    On passe ensuite sous la RN 88 et là BOOM… sors tes mollets mon gars parce que jusqu’au sommet du suc tu prends cher. D’abord une route jusqu’au hameau de Villevieille, un chemin, puis un monotrace hum!!! c’est bon ça!
    Au KM6, un panneau vous indique une variante plus accessible a gauche et une autre à droite avec un passage difficile et dangereux.
    Nous sommes évidemment aller à droite et là au bout de 300 mètres un pierrier (un peu comme la coulée de lave de la Bourrianne vers Saint-Julien d’Ance lors du trail de Tiranges, mais en plus petit). Donc une belle grimpette.
    Arrivée au sommet km 7, une croix nous attend, priez pour nous pauvres trailers ;-). Le paysage est beau, petit ravito et petite photo.
    Vient ensuite une descente technique, les pierres noires et instables la rendent difficile, les faux plats permettent de relancer. C’est très beau, nous sommes dans la gorge du ravin.
    Au km 10, on remonte dur dur sur 2 kilomètres c’est la deuxième difficulté du parcours. Alors là arrêtez-vous à mi-côte (après le panneau indiquant la via ferrata des Juscles) et tournez la tête sur votre gauche : c’est beau ! Malheureusement le ciel n’était pas très dégagé ce matin.
    A partir du Km12 ça redescend tranquillou jusqu’au Pertuis.
    Bilan: la distance et le dénivelé+ sont corrects. « Montre garmin et polar ».
    Partez avec des bonnes chaussures de trail et surtout avec de quoi vous ravitailler en eau et en bouffe.
    Évitez le parcours par temps de pluie, très glissant (beaucoup de pierres et de racines).
    Circuit bien balisé malgré tout, nous nous sommes égarés une seule fois. Comme en VVT, si vous de voyez pas de balises sur plus 500m faites demi-tour.
    Merci de nous faire bénéficier de cet espace !

  7. Webmestre Post author

    Merci de votre commentaire, Emeric … Ça fait plaisir de faire plaisir ! Et c’est les bénévoles qui doivent être contents de leur « coup » !

  8. Aurelie R

    Merci!!!
    C’est un super parcours !!!! Des terrains variés, de jolis singles, une montée du Jorance magnifique, très beau pierrier et très belle vue…. Terminer par un panorama et une montée à couper le souffle pour atteindre le Mont Loségal…. On en a plein les gambettes et plein les yeux. Juste ce qu’on aime !!!!

  9. Marcon JF

    Bonjour,
    Nous avons parcouru, tranquillement en marchant, l’ensemble des 8 circuits de l’espace trail durant cet automne et ce printemps : un bonheur ! Les itinéraires sont parfaitement révélateurs des caractéristiques géologiques, physiques et culturelles de notre pays, que nous arpentons, en marchant, en courant, à VTT, en fatbike et à ski depuis plus de 30 ans : félicitations pour ces tracés qui expriment pleinement l’essence des sucs ! Des amis, randonneurs aguerris qui préparaient leur liste de courses pour le diplôme d’état de guide accompagnateur en montagne ont parcouru le circuit du Mont Chanis en décembre et ils en parlent encore comme une référence qui n’a pas à rougir face à des courses alpines déjà réalisées : nos terres sont un vrai beau terrain d’entraînement efficace en vue de cimes plus élevées ! Le balisage est irréprochable (exception sur ce circuit dés la redescente du Loségal sur le Pertuis où quelques balises semblent avoir disparu !) et nous nous sommes même surpris à découvrir des environnements où n’avions encore jamais mis les pieds : magique !

    Victoire et Jean-François

  10. Hugo

    Malheureusement le parcours s’est vite arrêté pour moi au niveau du lieu dit La Chomette/l’Oeillet, deux molosses (libres) m’ont barré la route au niveau d’une habitation :s Le début du parcours aurait mérité un petit coup de débroussailleuse, le chemin était relativement difficile à identifier par endroit. Vu les commentaires, j’essaierai de revenir peut-être avec une tenue matelassée …

  11. Céline Bénézit

    Bonjour,

    Nous allons faire le nécessaire pour trouver une solution et remédier à ce problème.
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *